La traversée de Gibraltar

Avec l’été reviennent les naufragés clandestins en quête d’une vie meilleure. Ils échouent avec leurs embarcations de misère en Espagne, le deuxième pays de destination illégale dans l’Espace Schengen. Le détroit de Gibraltar est l’un des plus importants points de passage de cette immigration clandestine de l’Afrique vers l’Europe. Si la fréquence de ces arrivées avait quelque peu diminué ces deux dernières années, elle s’intensifie désormais à Tarifa à l’extrême sud de l’Espagne, de manière encore plus périlleuse. Car désormais ces sub-sahariens se lancent à l’assaut de la mer avec des matelas ou des bateaux gonflables. Dans le détroit de Gibraltar, ces embarcations de fortune se sont multipliées en 2012. En un an, le nombre d’arrivées clandestines à doublé, passant à plus de 1200 personnes.

Reportage de Jean Gordillo et Sandrine Mercier
Durée: 3 minutes

Voir

Manuela Carmena, l’utopie au pouvoir

L’Année Podemos

Chercheuses de couleurs

Les nouveaux resistants